https://u-news.univ-nantes.fr/medias/photo/drapeau-ukraine_1646234753436-jpeg
  • Le 25 avril 2022
    false false

Mobilisée dès les premiers jours du conflit russo-ukrainien, Nantes Université renforce progressivement ses dispositifs pour proposer le meilleur accompagnement possible aux étudiantes, étudiants et universitaires impactés par la crise.

Conformément à son engagement de fin février 2022, Nantes Université s'organise pour jouer pleinement son rôle d'université d'accueil de la communauté universitaire ukrainienne.

  • En lien avec les acteurs institutionnels et associatifs du territoire, la Direction Europe et international (DEI) accompagne les étudiants qui fuient l’Ukraine et qui souhaitent poursuivre leurs études à Nantes Université. À ce jour, 5 étudiants ont pu être acceptés pour une poursuite d’étude dans l’établissement avec l’appui des composantes, et la DEI est en lien avec près de 85 étudiants (dont près de trente étudiants ukrainiens) qui sont accompagnés pour constituer une demande d’inscription.
     
  • Déclarée "université d'accueil" dans le cadre du programme d'urgence PAUSE, Nantes Université se mobilise pour l’accueil d’universitaires ukrainiens en danger. À ce jour, deux demandes d'accueil d'urgence à Nantes ont été identifiées.
     
  • L’Institut du Français langue étrangère travaille à identifier les besoins d’apprentissage du français auprès des étudiants qui arrivent sur le territoire, afin de proposer un accompagnement linguistique adapté.
     
  • La Fondation Nantes Université a lancé un appel à dons pour soutenir les étudiants et universitaires en exil. Les dons collectés contribueront aux coûts de rapatriement, d'hébergement et d'équipement, mais aussi à l'accompagnement linguistique et au soutien psychologique.

Enfin, dans le respect des consignes du Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, Nantes Université a suspendu toute collaboration avec la Russie et la Biélorussie. Dans ce contexte, aucune nouvelle mobilité d'étudiant, entrante ou sortante, n'est autorisée. Cette suspension ne remet pas en cause, bien entendu, la présence des étudiants russes qui étudient actuellement à Nantes.

Face aux incertitudes liées à l'évolution de la situation, l'équipe de direction invite toutes et tous à rester unis et solidaires.