https://u-news.univ-nantes.fr/medias/photo/chine_1648647590779-jpg
  • Le 30 mars 2022
    false false

Dans les premières années du XXIe siècle, la Chine était encore considérée comme "l’usine du monde", un pays de bas salaires où les grandes entreprises du monde occidental délocalisaient leur production de masse. Au milieu des années 2010, il devenait évident que la Chine avait changé d’ambition, qu’elle était en route pour devenir la première puissance économique mondiale, détrônant à terme les États-Unis. Ce phénomène a une portée littéralement historique. L’essor ou le déclin de grandes puissances est suffisamment rare dans l’histoire, pour être noté : le XVIIIe et le XIXe siècle ont été "européens", le XXe "américain" mais marqué par la rivalité de la guerre froide avec l'"autre' superpuissance, l’Union soviétique disparue en 1991 ; et le XXIe siècle pourrait donc être "chinois



Pierre Haski est journaliste, ancien correspondant en Afrique du Sud, au Moyen-Orient et en Chine pour l’Agence France-Presse puis pour le journal Libération, cofondateur du site d’information Rue 89, il devient président de l'association Reporters sans frontières en 2017. Depuis août 2018, il assure la chronique Géopolitique de l'émission matinale le7/9 de France Inter. Il a publié en 2018 Géopolitique de la Chine, 40 fiches illustrées pour comprendre le monde (Edit. Eyrolles) et réalisé en 2019 un livre et un documentaire en hommage à Lui Xiaobo l’homme qui a défié Pékin, Arte éditions.

Conférence organisée dans le cadre du cycle "Observatoire des Médias" de l'Université Permanente. Présentation : Madie Magimel