• 30 juin 2022 > 01 juillet 2022
    TU Nantes
    false false

Le TU Nantes, avec le soutien de la MSH Ange Guépin et des laboratoires LEMNA (Nantes Université), GRANEM (Université d’Angers), UCO (Université Catholique de l’Ouest), organise un colloque "Du Théâtre Universitaire... à l’Univers-cité : vers de nouvelles pratiques artistiques et culturelles ?".

La crise sanitaire traversée a engendré de fortes remises en question du secteur culturel et l’expression de doutes sur ce qui fait « art commun ». L’envie d’agir autrement, de travailler autrement, de tisser d’autres liens et relations habite tant des artistes que des équipes des lieux de diffusion. Parallèlement se déploient des propositions et des expériences artistiques qui interrogent à la fois les artistes, les lieux culturels, mais aussi les chercheur.e.s, les étudiant.e.s, et plus généralement les publics et les citoyen.ne.s ainsi que les politiques publiques culturelles. Ce colloque, en centrant sa réflexion sur des pratiques de création artistiques plurielles et partagées et en prenant pour principal objet d’études des expériences menées dans les universités et les théâtres universitaires, entend interroger ce qui fait « art commun » et la place de ces acteurs dans la fabrique des politiques culturelles. Il est avant tout conçu comme un espace de partage d’expériences artistiques et d’initiatives culturelles, menées et étudiées sur Nantes et Angers, en partenariat notamment avec le TU-Nantes, le CROUS, des artistes, étudiant.e.s, chercheur.e.s, sur différents territoires, dont des quartiers prioritaires de la ville.

Quelles transformations peut-on observer tant du côté des artistes que des publics ? Que s‘est-il (ou pas) inventé dans les processus de travail des artistes, dans les pratiques des étudiants et des lieux ? Quels enjeux pour repenser et démultiplier les lieux, les relations et les interactions entre disciplines artistiques, artistes, étudiant.e.s, jeunes diplômé.e.s d’écoles d’art et citoyen.ne.s ? Comment développer cette capacité du théâtre à « être et faire lieu » pour tous, et pour la jeune création en particulier ? Par quels processus initier, travailler et accompagner la lieuité, c’est-à-dire un vivre-ensemble situé qui fait sens pour chacune des parties qui habite le lieu et en font l’expérience ?

Ces questionnements traverseront ce colloque, décliné sur deux journées alternant récits d’expériences et réflexions de chercheur.e.s, afin de mieux cerner et comprendre les logiques, les freins et les apports de la mise en oeuvre d’actions culturelles hybrides, travaillant l’Université, les théâtres universitaires et plus largement la ville.

A partir des recherches menées par les chercheurs du projet PACE (Publics, Artistes, Créations et Expériences) et celles d’autres chercheur.e.s invité.e.s, y compris internationaux, et à l’appui des récits d’expériences d’artistes, de responsables de lieux de spectacle vivant, opérant dans les universités, de services culturels, de chercheur.e.s et d’étudiant.e.s. Il s’agira de partager, de débattre et de mettre en perspective les enseignements dégagés, qu’il s’agisse des processus de travail des lieux et des artistes, des modalités de rencontre et de médiations entre l’ensemble des parties prenantes : chercheur.e.s, artistes, étudiant.e.s et citoyen.ne .s. Plus largement, ce colloque permettra également d’approcher les modalités et les enjeux de la création et de la diffusion pour la jeune création, dans la complexité et le fonctionnement des politiques publiques.